Objet du crime : le soutien-gorge

Je discutais avec une amie des soutiens-gorge et des différentes formes et types qu’on trouve dans le commerce. Quand je lui ai parlé des triangles sans armatures, j’ai été interpellée par sa réponse : « Oui mais je n’aime pas trop ça, parce qu’on peut voir la forme de mes seins… ». Pour la plupart des personnes, cette phrase peut paraître banale mais elle m’a touchée, d’autant plus qu’elle touche un sujet qui nous concerne tou.te.s : le paraître.

Pomme, poire, melon, pastèque… Non, ce n’est pas un panier de fruits que j’énumère, mais des formes de poitrines différentes. Il existe autant de poitrines que d’individu.e.s. Des fermes, des flasques, des asymétriques, des pointues, des rondes, et j’en passe. Mais tous ces glorieux seins sont cachés sous des couches de vêtements… et les soutiens-gorge.

Peu importe la forme naturelle des poitrines, la société veut que nous ayons une forme de poitrine idéalisée : haute, ronde et de préférence voluptueuse. Quid de la diversité ? Le soutien-gorge nous rappelle sans cesse que le corps de l’individu.e ne correspond pas aux standards de beauté. Tu n’es pas convaincu.e ? Essaye d’aller dans un rayon lingerie. Certes, tu verras différentes formes de soutiens-gorge (corbeille, triangle, classique…) que les marques rendront attirantes. Mais je te mets au défi de trouver un soutien-gorge de petit bonnet sans “push up” (littéralement « remonter », pousser vers le haut) ou un soutien-gorge de grand bonnet dans une enseigne de lingerie de basse ou moyenne gamme. Tu pourras même trouver sur internet des astuces pour maquiller ta poitrine et donner l’impression de plus de volume en quelques coups de pinceau !

Publicité Hunkemoller : à chaque femme son type de soutien gorge… Vraiment ?

Les magazines, les publicités, les mannequins et autres outils de domination culturelle nous renvoient cette image idéalisée et sexualisée de ce que doit être le corps de l’individu.e. Mais, honnêtement, est ce que tu t’es déjà posé des questions sur ce sujet ? Ce diktat du corps est perçu comme naturel et totalement accepté, seul un petit nombre de personnes le remet en question.

Le soutien-gorge est un élément qui a été imposé aux femmes assez tardivement. Après les corsets sont apparus les premiers soutiens-gorge, d’abord sans armature ni coque et qui gardaient la forme naturelle du sein. Ensuite sont venus les coques, les armatures et les “push up” censés mettre en valeur la poitrine. La mode actuelle du soutien-gorge triangle libère les poitrines (et encore, « seulement pour les petites poitrines ») mais est la preuve de la vanité du soutien-gorge. Pourquoi porter un soutien-gorge quand celui-ci ne soutient absolument pas ? Oui, il est plaisant de voir une (ou sa) poitrine dans la transparence de la dentelle d’un triangle mais cela n’a plus aucune utilité de soutien, pourtant à l’origine de l’utilisation de l’objet. Alors pourquoi continuer à porter un objet de consommation qui demande un certain budget quand celui-ci devient inutile ? Et puis, honnêtement, à tou.te.s ceux.elles qui ont déjà porté un soutien-gorge… Est-ce que tu n’as pas pensé « Liberté ! » en l’enlevant ?

De plus en plus d’individu.e.s ont décidé de mettre fin à cette recherche de la forme et de la taille parfaite en supprimant totalement l’usage du soutien-gorge comme la youtubeuse Laetitia de la chaîne Le Corps La Maison L’Esprit. Ces personnes expliquent leur choix en montrant que le soutien-gorge ne leur était pas nécessaire et qu’elles ont décidé d’accepter leur corps tel qu’il est. Sans soutien-gorge, l’individu.e se sent plus libre (avant d’oublier cette sensation avec l’habitude).

A priori, il serait aussi meilleur pour les tissus musculaires de ne pas être soutenu en permanence, le port du soutien-gorge rend les muscles fainéants. La poitrine est composée de tissus musculaires retenus par des ligaments et la peau. Sans soutien-gorge, ces muscles sont obligés de travailler et restent fermes. Le port du soutien-gorge comprime la poitrine et l’encourage à être fainéante, celle-ci aura alors tendance à s’affaisser. Et, contrairement à ce que tu pourrais penser, les petites comme les grosses poitrines peuvent s’assumer sans soutien-gorge, comme le prouve ce témoignage de Madmoizelle.

Bien sûr, je ne suis pas en train de dire que le soutien-gorge est un objet complètement inutile. Il est quand même plus confortable d’en porter un (ou plutôt une brassière) pour faire du sport, comme le prouve Piper Blush. Pour certain.e.s individu.e.s le port d’un soutien-gorge reste plus confortable pour des raisons de soutien ou de problème de dos : chaque corps réagit différemment. De même, le soutien-gorge reste un symbole de sensualité que tou.te.s peuvent s’approprier. Comme dit plus haut, il peut être plaisant de voir une poitrine habillée de dentelle ou d’un joli soutien-gorge.

Le soutien-gorge contribue également à sexualiser la poitrine. L’absence de soutien-gorge peut être problématique pour les personnes au corps féminin qui se voient imposer le port de celui-ci par leurs employeur.se.s sous peine de licenciement. Un corps féminin sans soutien-gorge devient provocant puisque le motif de licenciement utilisé était une tenue indécente. La cour de cassation a rendu jurisprudence en 1986 sur le cas d’une salariée refusant de porter un soutien-gorge. Les personnes au corps masculin n’ont pas ce problème et peuvent même, pour des ouvriers ou des salariés travaillant à l’extérieur, travailler torse nu sans que cela ne choque ou ne soit provocant.

Finalement l’objectif de cet article n’est pas de convaincre les individu.e.s d’abandonner leur soutien-gorge. Chacun.e fait ce qu’il.elle veut de son corps. J’aimerais simplement que, sur ce sujet comme sur tant d’autres, tu réfléchisses à ceci : est ce que tu agis pour toi, pour ne pas heurter les autres ou pour ne pas être jugé.e ? Le soutien-gorge est un objet de consommation comme tant d’autres, c’est à nous tou.te.s de ne pas nous retrouver piégé.e.s par celui-ci.

 

Iris Greth

 

Sources :

how-to-contour-your-chest-makeup-tutorial

https://www.youtube.com/watch?v=JHOiCInHdEg

http://www.madmoizelle.com/gros-seins-sans-soutien-gorge-847413

https://www.youtube.com/watch?v=bxajnypzxh0

https://www.cabinet-sj.com/lemployeur-peut-il-licencier-un-salarie-mal-habille/

 

Crédits images :

https://farm1.staticflickr.com/621/21838481339_34eca4e044_o.jpg

http://static1.sun-wear.fr/articles/2/77/92/@/23686-l-histoire-du-soutien-gorge-article_horizontal-3.jpg

https://cache.cosmopolitan.fr/data/photo/w1000_ci/54/soutien-gorge-corde-a-linge.jpg

https://www.facebook.com/Sans-soutif-no-bra-la-page-1594396260860145/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *