Sticky Post

Pourquoi j’ai abandonné FRIENDS pour Brooklyn 99

J’aime FRIENDS. Beaucoup. J’ai regardé les 10 saisons religieusement. Je suis tombée amoureuse de Rachel, j’ai admiré le sarcasme de Chandler, j’ai détesté Ross. J’ai pleuré lorsque j’ai compris que je ne verrais jamais les enfants de Monica et Chandler devenu.e.s grand.e.s, que je ne

Sticky Post

Youtube non-oppressif, c’est possible !

Il est 19h, vous rentrez chez vous, fatigué.e par une dure journée de labeur. Vous vous affalez dans le canapé (ou sur votre unique chaise, on connaît ça) et vous traînez sur Youtube. Vous parcourez l’onglet « Tendances », plein.e d’espoir et là… stupéfaction : C’est si mauvais !

Sticky Post

Vers une Saint-Valentin plus saine ?

Ah, la Saint-Valentin ! Des papillons dans le ventre, des sourires enjôleurs sur les lèvres, du champagne, des roses et des bijoux…Du moins dans les publicités et les comédies romantiques. Car pour beaucoup d’entre nous la Saint-Valentin rime avec solitude ou obligation. Mais aujourd’hui nous

Sticky Post

Coupe moi la parole, je ne te dirai rien !

Il y a quelques temps, dans le cadre d’une journée d’échange autour de mon projet solidaire, j’ai assisté à une conférence. Un conférencier et une conférencière étaient à l’honneur ainsi que l’une des organisateur.ice.s chargé.e.s de répartir le temps de parole entre les invité.e.s. Le

La Passe-Miroir : un autre reflet de l’héroïsme

La Passe-Miroir et moi, c’est une petite histoire d’amour, un genre de coup de foudre comme on n’en rencontre plus dans les librairies. Par un chaud jour d’été 2017, je me balade tranquillement dans les rayons, et tombe par hasard sur ce petit bouquin à

Le XXIème siècle ou le paradoxe du talon

Quelle est la chaussure de la féminité ? Posez-vous la question. Chacun.e répondra que c’est le talon. Mais pourquoi la féminité est-elle donc devenue synonyme de contrainte, pourquoi s’est-elle construite en opposition avec le naturel ? Les femmes ne sont pas féminines par nature. Pour l’être

Non, l’écriture inclusive ce n’est pas un « péril mortel ».

Il y a quelques mois, la très respectable et très honorable Académie Française (qui compte quatre femmes sur trente-quatre membres, tou.te.s d’un âge particulièrement enclin à l’esprit contestataire) déclarait dans un communiqué : « devant cette aberration “inclusive”, la langue française est en péril mortel ». « Péril mortel ».